+suivre
8 aiment 64008 visites
5 exposiciones pasadas
Crear un enlace
Museo
Ce lieu vous appartient ? Réclamer ce lieu
Place Georges Pompidou
75004 - Francia, Paris (Ile-de-France)
Tél. +33 (0)144781233
Lista de exposiciones > My Way, Jean-Michel Othoniel

My Way, Jean-Michel Othoniel

Exposición Personal Retrospectiva Escultura

Inicio
02-03-2011
Fín
23-05-2011

Jean-michel othoniel

Présentation

Le Centre Pompidou consacre une exposition à Jean-Michel Othoniel qui retrace son parcours de 1987 à aujourd'hui. Intitulée My Way, cette traversée rétrospective, présente un ensemble inédit de quatre-vingts oeuvres. Un voyage jalonné d'étapes, de recherches et d'expérimentations au cours duquel l'artiste explore la frontière entre le monde organique et le monde naturel et questionne les limites du genre. Puis, avec la découverte du verre, de sa couleur, de ses infinies possibilités plastiques mêlant force et vulnérabilité, l'oeuvre de Jean-Michel Othoniel trouve une nouvelle monumentalité, se met en mouvement. L'ensemble se déploie dans les deux espaces d'exposition situés au sein du Musée national d'art moderne – la Galerie du Musée et la Galerie d'art graphique –, spécialement réunis pour l'occasion.

Entretien avec l'artiste :
CATHERINE GRENIER – My Way fait référence à la chanson de Frank Sinatra. Ce titre évoque-t-il aussi la nostalgie du chemin parcouru? Cette exposition à caractère rétrospectif est faite des cailloux blancs que vous avez semés pour toujours retrouver cette " voix "?
JEAN-MICHEL OTHONIEL – My Way n'est pas la reprise d'un standard. Ce titre m'évoque plutôt un parcours solitaire et singulier. Un chemin qui est un peu le mien au milieu des différents mouvements d'art contemporain que j'ai traversés au cours de ces vingt dernières années. De plus, My Way est un titre compréhensible dans les pays où voyagera ce que l'on peut appeler une " mid-career retrospective ". C'est aussi un moyen de dédramatiser ce " bilan ", de le rendre moins mortifère et d'en faire une étape constructive. L'exposition se compose de douze espaces distincts qui sont comme autant de petites expositions personnelles qui ont marqué mon parcours; plus de quatre-vingts oeuvres sont exposées.

CG – Après la cire et le soufre, le verre rejoint par l'aluminium... Il semble que ce soit le plus souvent la rencontre avec une matière nouvelle, un matériau de prédilection, qui trace des pistes dans votre travail?
JMO – Les matériaux sont une des clés de lecture de mes oeuvres, c'est la partie visible de l'iceberg; l'enchaînement des sens se fait aussi par les mots, le texte, les obsessions, les non-dits, les rencontres, les pertes... On découvre justement à travers cette rétrospective la complexité et les références qui composent les strates de mon travail. Dans le livre qui accompagne l'exposition, votre texte suit mon évolution au cours de ces vingt dernières années et révèle les différentes étapes de mon parcours.

CG – L'exposition montre une progression de l'intime au monumental, du corps, de l'espace intérieur, vers l'extérieur. Pourquoi cette ascension?
JMO – À la lecture de cette rétrospective, je me rends compte que mes oeuvres fonctionnent toutes comme des autoportraits. Presque autiste au début des années 1980, elles étaient comme des " surrogates " (substituts). Arrivant enfin aujourd'hui à assumer ma vie, les oeuvres ont suivi mon parcours du dévoilement et de la reconquête du bonheur : elles sont maintenant plus autonomes et libres.

CG – Vos dernières oeuvres sont empreintes d'un nouveau mouvement, est-ce un tournant dans votre oeuvre?
JMO – J'ai désiré terminer les douze expositions qui composent ma rétrospective dans les Galeries du Musée par une nouvelle exposition. La dernière salle montrera de toutes nouvelles oeuvres plus grandes et plus spectaculaires. La découverte des métaphores de la psychanalyse ont donné naissance à des sculptures plus abstraites qui ont la complexité de machines horlogères. Elles se déploient dans l'espace et offrent des formes enveloppantes et dynamiques.

CG – Une exposition-atelier est présentée dans la Galerie des enfants simultanément. Pourquoi avoir choisi certaines de vos oeuvres pour cet espace et comment allez-vous faire vivre l'expérience de la création aux enfants?
JMO – Le réel merveilleux est une exposition-atelier qui présente des oeuvres monumentales aux enfants, Le Petit Théâtre de Peau d'Âne et The Precious Stonewall. La première est un inventaire de maquettes habitées par les marionnettes créées par l'écrivain Pierre Loti, il y a cent cinquante ans. Elle montre ainsi les oeuvres d'un enfant, protégées par ma grande " ménagerie de verre ". Il y aura aussi des initiations à la technique de l'aquarelle avec The Precious Stonewall – que j'ai créé en Inde l'année dernière lors d'un séjour auprès de verriers indiens –, qui sera prétexte à faire dialoguer les enfants du village de Firozabad, dans l'Uttar Pradesh, avec ceux participant ici à l'exposition-atelier. Grâce au groupe La Poste, nous allons organiser une correspondance ininterrompue, mon désir étant de partager avec les enfants l'émotion qui m'a moi-même bouleversé lors de mes premières visites au Musée il y a quarante ans. Pour accéder à ce merveilleux, il suffit, je crois, de faire confiance aux oeuvres.

Cree su cuenta Artisteo para presentar sus obras de arte expuestas durante esta exposición.
Services d'Artisteo
Foire aux questions
API, bouton Partager
Conseil du mois
Présentation du service
A propos d'Artisteo
Contact service clients
Conditions d'utilisation
Partenaires - Société éditrice
Changer de langue : FR - EN - ES
Réseau de diffusion Artisteo
artisteo.tv
galerie-art.net
oeuvre-art.fr
Artisteo sur Facebook
Artisteo : Galerie art